les gravières, des lieux très intéressants pour observer les oiseaux...

Rossignol philomèle, tarier pâtre, tarier des prés, traquet motteux, tourterelle des bois, hypolaïs polyglotte, bruant jaune, bruant proyer, pie-grièche écorcheur, rougequeue à front blanc, pouillot véloce, pouillot fitis, petit gravelot, coucou gris, verdier d’Europe, linotte mélodieuse, chardonneret élégant, fauvette à tête noire, fauvette grisette, alouette des champs, guêpiers d'Europe… et bien d’autres encore… Oui, vous avez tout manqué !

orchis singe

Il fallait se lever à l’aube, braver la fraîcheur matinale et la bise. Mais ça en valait largement le coup. Nous étions 9 pour cette excursion en terre genevoise. La Champagne est une région aux portes de la grande ville, mais encore bien préservée. Les paysages et les cultures sont variés. Il y a encore des bosquets, des haies, des cours d’eau dont le cours est resté sauvage. A lire la liste des oiseaux vus ou entendus, on se rend compte que le canton de Vaud a encore du pain sur la planche, s’il veut rivaliser avec ce genre de région. Il y a malgré tout un petit bémol, les nombreux avions de ligne qui sillonnent le ciel à basse altitude. Mais rassurez-vous, le dérangement affecte bien plus les humains que les oiseaux, qui ne semblent pas se préoccuper de ces grands oiseaux.

activité très sportive, la détermination d'une orchidée, ici l'orchis bouffon

Le programme de la journée n’était pas axé exclusivement sur les oiseaux. Les teppes de la Repentance, une réserve située en Haute-Savoie, mais collée à la frontière suisse, près d’Avusy, nous a permis de voyager en Méditerranée. Cet endroit au sous-sol argileux a engendré une végétation singulière : pinède de pins sylvestres et genévriers communs. C’est un véritable refuge pour de nombreuses orchidées. Nous avons pu observer les orchis singe, militaire, pourpre, bouffon, la céphalanthère à feuilles étroites, les ophrys mouche et araignée.                                                                                                                

céphalanthère à feuilles étroites
ophrys araignée

La forêt de la Repentance est aussi un lieu de refuge pour des animaux qui ne trouvent que rarement leur place ailleurs, comme le crapaud sonneur à ventre jaune, l’ascalaphe (en voie de disparition en Suisse) ou le lézard vert.

crapaud sonneur à ventre jaune
ascalaphe
lézard vert

Une dernière petite visite à la recherche des guêpiers d’Europe n’a pas été couronnée de succès, la faute en incombe à la bise qui avait pris des forces en cours de journée et qui ne motivait absolument pas les oiseaux à sortir de leurs trous creusés dans un talus construit spécialement pour eux.

                                                                                 Gilbert Bavaud