Le marais de l’Etournel, proche de Genève mais sur territoire français, est situé dans une zone alluviale du Rhône. C’est une ancienne carrière d’extraction de galets qui a été rendue à la nature. Le site se compose de bosquets anciens, d’étangs, de roselières et de prairies. C’est une halte migratoire essentielle pour les oiseaux… mais également pour les pêcheurs…. !

En effet, cette réserve est accessible à tout le monde, baigneurs, pêcheurs, ornithologues, promeneurs, à l’exception d’un des étangs interdit à la pêche. Dans ces conditions, les observations devenaient plutôt limitées et, à part quelques poules d’eau, cygnes, mésanges bleues ou bergeronnettes, nous n’avons pas eu grand chose à nous mettre dans les yeux. Il y a eu tout de même le passage furtif de deux martins-pêcheurs, le chant des grenouilles rieuses et le cri d’un râle d’eau.

La deuxième halte a eu lieu à Fort l’Ecluse, passage obligé de la migration des oiseaux sur le chemin du retour vers leurs quartiers d’hiver. Ce fort est un ouvrage militaire qui a été construit entre le XVIe et le XVIIe siècle, à flanc de montagne, pour contrôler le défilé de l’Ecluse, c’est par là que coule également le Rhône. Ce défilé était déjà utilisé pendant l’Antiquité comme voie naturelle entre le Jura et les Alpes. Après une petite marche en direction du fort d’en-haut et la traversée de l’édifice, nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer le long du sentier pédestre. Notre emplacement nous offrait une vue magnifique sur la campagne genevoise, le jet d’eau de Genève, le Salève, le Mont Vuache ainsi que le passage des rapaces ou autres oiseaux migrateurs.

Et, il faut bien l’avouer, les oiseaux n’étaient pas au rendez-vous. Une buse, des milans royaux, un faucon crécerelle, pas forcément tous en migration, ainsi que deux autres rapaces très lointains donc indéterminés, ont fait une brève apparition dans le ciel.

Malgré tout, le temps était magnifique et la journée très sympathique. Les oiseaux ne peuvent malheureusement pas s’observer sur commande, c’est ce qui fait aussi le charme de ces sorties. Et nous aurons forcément plus de chance lors de notre prochaine escapade.