Rapport de sortie : 1er mars 2020: Ferreyres

Rapport de sortie : 1er mars 2020: Ferreyres

Un dimanche 1er mars ensoleillé et lumineux, pris entre deux moments de tempêtes violentes! Nous sommes 11 membres du GANaL à partir à la découverte des bois de Ferreyres.

Nous avons sillonné ces merveilleux bois de chênes pubescents, de buis (malheureusement passablement attaqués par la pyrale du buis), de houx et de hêtres, ces clairières avec leurs roches calcaires affleurantes, en nous émerveillant de la première flore de l’année. Les sous-bois tapissés de feuilles mortes sont émaillés d’hépatiques variant du bleu tendre au bleu soutenu et même au rose, de primevères, de violettes, de bois-gentils. Les délicates nivéoles et les scilles tapissent les vallons humides.

bois-gentil
scilla blanc

Nous découvrons par les interstices d’un couvert installé par les protecteurs des batraciens, quelques larves de salamandres tachetées. On peut imaginer la pouponnière animée qui doit se cacher sous cette protection! Dans une clairière, un troupeau d’une vingtaine de chamois passe au galop, certainement dérangés par un cycliste ou un promeneur avec chien.

larve de salamandre tachetée

Par contre les oiseaux se font discrets, peut-être incommodés par le vent. Nous devons nous satisfaire d’un pic vert, de grimpereaux des jardins, des mésanges nonnettes, charbonnières, bleues, de quelques bruants jaunes, de grands vols de pinsons des arbres…. et du chant des alouettes au-dessus d’un champ. Avant de quitter Ferreyres, nous avons l’immense surprise de trouver les premières anémones pulsatilles en fleur.

anémone pulsatille

Nous trouvons un endroit abrité du vent au Mormont pour pique-niquer, avant de faire une balade dans le jardin botanique de Dame Nature. Année après année, on ne peut que s’extasier devant ces parterres de jonquilles, de corydales, d’anémones sylvie et pulmonaires. Et je crois bien que toute cette beauté a inspiré notre cher Alain Walker, qui a exécuté une danse de joie et récité de façon truculente et imagée quelques vers de notre poète vaudois, Gilles. Une jolie façon de clore cette magnifique sortie.

corydale
jonquille