Fanel – Seeland : 22 janvier

Fanel – Seeland : 22 janvier

Au rendez-vous de la Landi à Puidoux, il y a 15 téméraires (vu le froid de canard annoncé) prêts pour mettre le cap sur le Fanel, réserve faisant partie de la Grande-Cariçaie à l’extrême Nord-Est du lac de Neuchâtel.

Comme l’année dernière à pareille époque, on fait d’abord un safari à travers la plaine de la Broye pour observer les nombreuses espèces de passereaux se nourrissant dans les prés légèrement enneigés : pipits farlouses et spioncelles, pinsons des arbres et du Nord, bruants jaunes et des roseaux. Il y aussi de grandes troupes de corbeaux freux, 5-6 busards St-Martin dont un superbe mâle que la majorité du groupe peut observer, des renards au pelage magnifique et plusieurs groupes de chevreuils (on en verra plus de 30 de la journée !).

Au Fanel, près de Cudrefin, nous marchons le long du canal de la Broye et de ses huttes de castor. Ni le pygargue, ni le bruant des neiges recherchés ne se montreront mais il y a toute la gamme des oiseaux d’eau : pilets, souchets, sarcelles d’hiver, chipeaux, tadornes de Belon et casarca, colverts, siffleurs, harles, grèbes, garrots, etc… Plus rares, des courlis cendrés et quelques cygnes chanteurs au loin. La bise se lève sur le môle et heureusement que tout le monde est bien habillé. Les tables de pique-nique de La Sauge nous permettent de faire une pause à l’abri avant nos derniers arrêts de l’après-midi.

D’abord des troupes d’oies sauvages, bien éloignées elles aussi. Une bonne cinquantaine de grandes aigrettes dans les champs, une cigogne blanche et le clou de la sortie pour notre dernier stop: 8 hiboux moyen-duc dans un dortoir au bord du lac de Morat.

Texte : Gilbert Rochat / Photos : Gilbert Bavaud